Exemples d'objectifs

Fixer vous des objectifs en fonction de votre niveau de pratique.

Objectifs

Débutant(e)

  • Initiations, détente, loisirs, découvertes des pratiques sportives.
  • Remise en forme (regain du tonus musculaire), entretien physique.
  • Suivit en accord avec le médecin traitant des cas de dyspraxie, propositions d’exercices de coordination afin de mieux contrôler vos gestes et mouvements.
  • Amélioration où rectification/correction de votre coordination (basique).
    1. Dissociation droite et gauche
      • Latéralité = état.
      • Latéralisation = processus dynamique.
    2. Dissociation haut et bas du corps.
  • Réorganisation psychomotrice.

Amateur... Confirmé(e)... Haut niveau

  • Gestion de vos prises et pertes de poids, gestion de la prise de masse musculaire, relaxation, et détente via la pratique sportive.
  • Vous préparez physiquement à...
    1. Un départ au ski, pour un randonnée etc (renforcement des filaires cardio vasculaires, articulaires et musculaires)
    2. Une compétition sportive (courses à pied, rallye, tournois divers etc)
    3. Votre début saison sportive avec une programmation individualisé d’avant saison pour les sportifs confirmés (amateurs, semi-professionnel, où professionnelle)
    4. Gérer l’entretien et le perfectionnement de votre condition physique.

Quel contenu ?

En fonction de votre condition physique, un suivit sera mis en place en respectant les règles ci-dessous :

  • De 2min à 99h = aérobie.
  • De 45sec à 2min = endurance capacité (anaérobie lactique).
  • De 20sec à 45sec = endurance puissance (anaérobie lactique).
  • De 0 à 15sec - 20sec = travail de puissance (vitesse = anaérobie alactique).

Possibilité de travailler en fractionné

  • Renforcement de la ceinture abdominale : abdominaux, dorsaux.
  • Gainage : il s'agit de postures à maintenir 3 à 4 x 30'' voir plus en fonction de votre niveau.
  • Renforcement musculaire (bas du corps et haut du court) sous forme d’ateliers intégrant l’isométrie et la pliométrie.

Travail en statique ou dynamique selon votre profil et selon vos objectifs

Dynamique - Faible Intensité Dynamique - Intensité Modérée Dynamique - Forte Intensité
Statique - Faible Intensité Bowling
Cricket
Tir à la carabine
Escrime
Ping-pong
Tennis en double
Volleyball
Baseball (a)
Badmington
Course à la marche
Course de fond (marathon)
Randonnée à ski
Squash (a)
Statique - Intensité modérée Course automobile (a, b)
Moto (a, b)
Plongée (b)
Equitation (a, b)
Gymnastique (a)
Karaté / Judo (a)
Voile
Tir à l'arc
Saut
Patinage artistique (a)
Course à pied (sprint)
Basketball (a)
Biathlon
Hockey sur glace (a)
Hockey sur gazon (a)
Rugby (a)
Football (a)
Ski de fond
Course de demi-fond
Natation
Tennis en simple
Handball (a)
Statique - Forte Intensité Bobsleigh (a, b)
Luge (a, b)
Lancer
Escalade (a, b)
Ski nautique (a, b)
Windsurf (a, b)
Haltérophilie (a)
Body building (a)
Ski de descente et (a, b)
snowboard
Lutte (a)
Boxe (a)
Kayak
Cyclisme (a, b)
Décathlon
Aviron
Patinage de vitesse
Triathlon (a, b)
(a) : risque de collision. (b) : risque secondaire en cas de syncope.
http://www.irbms.com/rubriques/Condition-physique-ppg/capacite-aerobie.php

Quelles méthodologies ? Quel style ?

Votre suivit sportif individuel est intégré dans une programmation annuelle (PA). Après avoir évalué votre condition physique générale et déterminé les objectifs que vous souhaitez atteindre, nous mettrons en pratiques les méthodes ci-dessous afin d’atteindre les objectifs fixés. Selon la période de l’année, elle ne peut être systématiquement la même.On distingue donc trois sortes de préparation physique :

  • La préparation physique générale (PPG) : On recherche l’équilibre harmonieux entre toutes les composantes nécessaires à la bonne pratique d’activité sportives. Mais elle demeure une phase préparatoire, elle a pour objectif le réel développement des qualités physiques. Pratiquer avec une PPG permet d’éviter, l’euphorie, les baisses de forme et les blessures. La PPG s’adapte également en fonction de vos pics de pratique en fonction de vos d’activités.
  • La préparation physique auxiliaire (PPA) : Cette période s’oriente vers les qualités plus spécifiques de l’activité ainsi que sur les points forts de l'athlète.
  • La préparation physique spécifique (PPS) : Elle consiste à mettre l'athlète dans les conditions de forme optimales pour la réalisation d’une performance par exemple à l’approche d’une épreuve, d’une compétition.

Définition de la préparation physique

Selon PRADET (1996) : "il est devenu impossible d’envisager une pratique de haut niveau sans passer par cette étape essentielle du processus d'entraînement". Au quotidien toutes les activités sportives sont pénétrées par des préparateurs physiques : est-ce un phénomène de mode, ou une nécessité ?

La préparation physique peut être appréhendée, selon la définition de PRADET (1996), comme "l’ensemble organisé et hiérarchisé des procédures d'entraînement qui visent au développement et à l’utilisation des qualités physiques du sportif. Elle doit apparaître de façon permanente aux différents niveaux de l'entraînement sportif et se mettre au service des aspects technico-tactiques prioritaires de l’activité pratiquée". Mais n’oubliez pas que le fil initiale pour vous épanouir dans votre activé sportive est de tendre à maintenir, garder votre plaisir intact. C’est avec cette ligne directrice que nous vous accompagnerons dans votre pratique sportive.